Au fil des mois

 En scène au psychodrame

En scène au psychodrame

Clinique psychanalytique

Dans ce livre très personnel, Roger Perron transmet le plaisir de jouer qui anime un groupe bien rodé d’acteurs-thérapeutes, un plaisir qui gagne progressivement le patient lorsqu’il découvre que la vie, sa vie, l’image qu’il se donne de lui-même et de ses relations avec ses proches… tout cela est beaucoup plus riche qu’il ne le croyait, qu’un horizon qui semblait bouché et noir se rouvre et s’éclaire.

Dans une écriture alerte et vivante, il décrit les ressorts du psychodrame qu’il a pratiqué pendant de nombreuses années. Il s’appuie sur son expérience personnelle et de multiples exemples pour analyser les intérêts, les limites, les difficultés de cet exercice de mise en scènes qui engage les patients mais aussi les psychanalystes au-delà même des paroles prononcées. Théorie et clinique psychanalytiques s’articulent dans un récit où l’auteur nous entraîne à sa suite et nous fait partager ses interrogations, ses inventions mais surtout son enthousiasme de psychodramatiste.

Auteur : Roger Perron

 

 




La dette de vie

Monique Bydlowski.

Puf, 2008

Cet ouvrage rassemble des chapitres élaborés au cours des années de recherche clinique et de réflexion psychanalytique dans le milieu médical moderne de la gynécologie et de l’obstétrique.

À l’opposé de l’idéologie actuelle de maîtrise, la transmission de la vie ne serait-elle pas sous l’action incontrôlée de l’inconscient des futurs parents? L’ouvrage décrit ainsi les représentations psychiques parentales, les désirs inconscients accompagnant la grossesse et le lien de continuité qui s’établit avec l’enfant nouveau-né. Ensuite sont abordées les questions psychologiques que pose l’infertilité. En matière de filiation humaine, une dette de vie inconsciente n’enchaîne-t-elle pas les sujets à leurs parents, à leurs ascendants? La reconnaissance de cette dette d’existence serait alors une des conditions de l’aptitude à transmettre la vie.