Prochaines conférences

••••••••••••• GENEVE •••••••••••••

Les lieux et détails non précisés des conférences seront communiqués en cours de cycle

 

Samedi 28 mars 2020 - 11h- 13h ANNULEE

La " crise" de la psychanalyse

Conférence de Elizabeth Roudinesco

Uni- Bastions - Salle B111 - 11h-13h

Rue de Candolle 5, Genève

Conférence ouverte organisée dans le cadre du Centre de Psychanalyse Raymond de Saussure 

  


.....................LAUSANNE..............

Les lieux et détails non précisés des conférences seront communiqués en cours de cycle


Samedi 7 mars 2020

 

Cliniques Croisées à l'UNIL en collaboration avec l' IUP/DP-CHUV avec Jacques André (APF) et Patrick Guyomard ( SPF), Irène Nigolian (CPRS/SSPsa) et Serge Sanchez ( CPL/SSPsa)

(Annonce officielle suivra, réserver la date)

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

FORMATIONS ACCESSIBLES


Interroger la clinique avec un psychanalyste 

 

 Modules de formation à la psychothérapie psychanalytique 
 
Informations


Au fil des mois

L'homme Décontenancé

L'homme décontenancé

Un sentiment se répand : celui d'une humanité avançant sans réagir vers une catastrophe écologique globale qui va compromettre la vie sur terre. Une question se pose : comment comprendre la déconnexion entre ces sentiments de désespoir et d'impuissance, et la poursuite de modes de vie paraissant les ignorer ? La psychanalyse a introduit dans la première moitié du XX siècle, dans les sociétés occidentales, l'idée d'un Inconscient agissant. Elle a développé quelques moyens d'en modifier les effets dans les souffrances des individus. A-t-elle quelque chose à dire à propos de cette apathie ? Apparemment, pas vraiment. Les réponses, en effet, la dépassent, comme chaque champ de savoir considéré isolément. Le décontenancement de l'Homme se découvre à l'occasion de cette prise de conscience diffuse. Cet essai, s'appuyant sur les développements les plus marquants de la psychanalyse, et sur quelques recadrages apportés par d'autres champs de connaissances, questionne les limites de la topique freudienne et la non-problématisation du statut de la réalité "extérieure”.

Auteur : Jean-Paul Matot

 

 




La formation en psychanalyse est exigeante dans la forme comme dans le fond. La Société Suisse de Psychanalyse (ci-après SSPsa) a pour principale mission de prodiguer cette formation, sur la base de critères sélectifs et rigoureux. La SSPsa établit des directives en accord avec l’Association Psychanalytique Internationale (IPA) fondée par Sigmund Freud.

La psychanalyse entretient des liens avec les sciences humaines (psychologie, sociologie, anthropologie, linguistique…), les neurosciences (neurobiologie, neurophysiologie, neuropsychologie…) et l’art médical (sémiologie, nosologie, thérapeutique). La nature de l’objet placé au centre de son étude est la dimension inconsciente de la vie mentale et des phénomènes émotionnels, cognitifs et corporels qui y prennent place. Le champ de ses connaissances s’organise selon différents courants théoriques. Toutefois, la psychanalyse est essentiellement une pratique (praxis), qui repose sur des faits d’observation et sur une expérience vécue dans la subjectivité, fruit d’une rencontre entre un psychanalyste et la personne qui le consulte.

L’apprentissage de la pratique analytique, l’étude et l’assimilation des principales hypothèses théoriques, requièrent à la fois une grande rigueur intellectuelle, un sens clinique développé alliant l’esprit d’observation à l’art de la compréhension, ainsi que des qualités relationnelles intersubjectives telles que la souplesse, l’empathie et la disponibilité dans l’écoute. Ces qualités perceptives, cognitives et affectives se développent au cours d’un cursus de formation qui comprend une psychanalyse personnelle, la participation à des séminaires d’enseignement et des supervisions approfondies de cas cliniques de cures psychanalytiques.

Plusieurs centres organisent et dispensent la formation sous l’égide de la SSPsa : le Centre de Psychanalyse de la Suisse Romande (CPSR) avec, à Genève, le Centre Raymond de Saussure (CPRS) et, à Lausanne, le Centre de Psychanalyse de Lausanne (CPL), regroupe les activités de formation pour la Suisse francophone. La partie clinique de la formation est placée sous la seule responsabilité des membres formateurs de la SSPsa, alors que la formation théorique est également placée sous la responsabilité des membres de la SSPsa. Le programme des séminaires d’enseignement est soumis à l’approbation d’une Commission d’enseignement (CE), qui décide également de l’admission des candidats à la formation. Au niveau suisse, il existe une CE régionale pour la Suisse romande et la Suisse italienne et une CE régionale pour la Suisse alémanique. L’ensemble de ces deux CE compose la CE nationale qui se réunit notamment pour discuter des problèmes de formation et pour l’évaluation d’un candidat en fin de formation ou pour celle d’un membre associé voulant devenir membre. Les membres formateurs sont des membres ayant acquis une expérience approfondie dans la pratique et dans la théorie de la psychanalyse, expérience attestée par la SSPsa.