Au fil des mois

Freud, de l'Acropole au Sinaï

Freud, de l'Acropole au Sinaï

Freud était si profondément imprégné d'histoire ancienne et de littérature grecque que l'on peut définir la psychanalyse comme une archéologie de l'inconscient dont la méthode fut conçue sur le modèle de la philologie. Œdipe roi préfigure le « sujet de l'inconscient » et donne la clé de la « psychanalyse tragique ». La fascination de Freud pour la Grèce antique n'était pas une exception. La plupart de ses contemporains ont trouvé dans la civilisation grecque une part essentielle de leur inspiration. S'interroger sur la dette des Modernes envers les Anciens permet de reconstruire le système culturel allemand et autrichien, dont Freud fut à la fois le représentant et le critique lucide.

Mais Freud a souffert, depuis l'époque de la Première Guerre mondiale, d'un grandissant « malaise dans la Bildung » néo-humaniste institutionnalisée à l'époque de Humboldt, dont Nietzsche avait analysé les contradictions. Les références à la Grèce ancienne avaient d'abord permis à Freud de se démarquer du genius loci viennois, baroque et romain. Son parcours ultime l'éloigne de l'Acropole et le ramène à la Loi sinaïtique. Ce n'est pas un retour au religieux, mais la recherche de nouveaux fondements de l'éthique et de la rationalité scientifique, à l'heure où la civilisation européenne s’effondre.

Auteur : Jacques Le Rider

 

 




Qu’est-ce que la psychanalyse ?  Définitions, indications, conditions.
La psychanalyse peut se définir selon trois axes. Elle est tout d’abord une méthode d’investigation de la part inconsciente de la vie mentale. La psychanalyse est également une théorie de la vie psychique, qui découle de cette investigation. Enfin, la psychanalyse est une méthode de traitement basée sur les théories psychanalytiques.
La cure psychanalytique est susceptible d’aider des personnes en souffrance psychique, mais aussi celles qui se sentent inhibées dans leur épanouissement personnel ou qui souhaitent acquérir une plus grande liberté intérieure à travers une meilleure compréhension de leur monde interne.
La cure psychanalytique est un travail à deux, entre le patient et son analyste. Le patient pourra prendre conscience de certains aspects inconscients de son fonctionnement et de ses difficultés psychiques en les ré-expérimentant, non seulement intellectuellement mais surtout émotionnellement, dans la relation thérapeutique avec son analyste. C’est ce qu’on appelle le transfert. L’intensité du traitement, la fréquence des séances, la position allongée et la durée du traitement sont des conditions nécessaires à l’émergence et à l’élaboration des processus inconscients dans le cadre de la cure psychanalytique.
La psychanalyse peut s’adresser aux adultes, mais aussi  aux enfants ou aux adolescents, moyennant quelques aménagements du cadre. Pour les enfants, par exemple, le jeu et le dessin prennent le relais de l’expression verbale.